La Semaine de la solidarité internationale

Vous êtes ici : Accueil > Monter une action > Boîte à outils d'animation > Mises en scène pendant la Semaine !

  Mises en scène pendant la Semaine !  

Mises en scène pendant la Semaine !

Monter une pièce de théâtre pour sensibiliser aux enjeux de la solidarité internationale ou inviter une compagnie professionnelle engagée, les animations autour du théâtre font leur apparition pendant la Semaine. Voici quelques pistes pour bien comprendre ses enjeux et des idées pour le mettre en pratique !

Le théâtre comme vecteur artistique de transformation sociale

Le théâtre est une forme d’expression artistique et esthétique qui permet de faire passer des messages engagés. Cette forme, usant de ressorts variés (allégorie, humour, lyrisme) peut toucher un public large, plus ou moins sensible a priori à la culture théâtrale. Le théâtre joue sur l'identification émotionnelle du spectateur aux personnages. Le théâtre est donc un moyen efficace pour toucher les gens, les interpeller, les faire réfléchir sur des questions ou des enjeux de solidarité internationale. Par sa forme peu contraignante, les pièces peuvent même permettre de toucher de nouveaux publics en s’invitant dans la rue, en s’adaptant aux lieux. Certaines formes théâtrales se prêtent aussi à l’interaction directe, plus ou moins organisée, avec les spectateurs. Il est aussi possible d’organiser une rencontre entre les artistes et le public après la représentation. L’échange est important, qu’il soit sur la forme, l’approche artistique et l’approche militante, ou sur le fond, le message de la pièce.

Pour les « acteurs » de la Semaine c’est aussi un moyen de devenir « acteurs » de théâtre en montant un projet pédagogique autour d’une pièce pour faire connaître leur action.

De prestataires à partenaires

Il est aussi possible de créer des partenariats avec des compagnies de théâtre, professionnelles ou amateurs, des clubs de théâtre d’établissements scolaires. En amont, il est nécessaire de travailler avec ces « spécialistes » pour monter le projet, écrire le scénario, travailler le message à faire passer… Les partenaires ne doivent pas seulement être des prestataires mais entrer dans une logique de co-construction, mettre en commun leurs idées et motivations pour monter un projet innovant. Les artistes et les militants peuvent appréhender leur collaboration, du fait de la différence de leurs pratiques. Mais les deux parties peuvent s’unir et travailler ensemble à faire passer une même idée et ainsi s’enrichir de leur langage distinct.

« La synthèse de l’art et de la politique représente la vraie responsabilité : l’accepter c’est montrer que tous les moyens, et donc aussi l’art, sont mis au service des fins humaines plus hautes » E. Piscator, Le théâtre politique. 

59_gsynthe_360_091116_ha_ok0016.jpg
  

Des formes théâtrales à expérimenter…

 Le Théâtre action

Le Théâtre-Action - ou Théâtre d'intervention - est un mouvement culturel né en Belgique en 1970 avec la volonté d’une réappropriation de l’outil théâtral par la classe ouvrière. Quelques caractéristiques des spectacles de Théâtre-Action : ce sont presque toujours des créations collectives. L’analyse sociale et politique a priorité sur l’analyse psychologique. L’objectif des créations n’est pas « distractif » ou esthétique mais vise à l’analyse et à la transformation des rapports sociaux dans tous les domaines de la vie. L’action s’inscrit le plus souvent dans la mouvance socio-culturelle et associative. Le mouvement est solidaire des défavorisés, des exclus.

La culture du théâtre-action "reconnaît donc à chacun un rôle critique et créateur, et s’attache à ce que soit prioritaire la parole des gens écartés par le système dominant (...) en valorisant le vécu, l’imaginaire et la force d’analyse de chacun, et en les inscrivant dans une démarche (...) d’écoute et de création collective (...) pour dépasser les situations individuelles et faire apparaître les mécanismes et les rapports de force et de pouvoir (...). S’attachant aux luttes qui rendent aux êtres humains leur part d’humanité, il aura pour ambition d’user du théâtre pour aider les acteurs-créateurs à poursuivre leurs réflexions dans leurs actes quotidiens et à pousser les spectateurs à s’associer à la réflexion théâtralisée et à se préoccuper d’en faire un appui pour provoquer les changements nécessaires (...) Le théâtre action soutient toute démarche de création théâtrale en recherche d’une société plus juste, plus tolérante et qui reconnaisse concrètement à chacun sa part indispensable dans la culture" (Marie-Ange Schimmer, "Théâtre-action de 1985 à 1995 - itinéraires, regards, convergences", Editions du Cerisier, 1996, Belgique)

http://www.theatre-action.be/
http://www.ruedutheatre.info/article-24985489.html
http://www.theatreutil.org/article.php3?id_article=17
 

Le Théâtre forum

Le Théâtre forum est une technique de théâtre mise au point sous l’appellation du « théâtre de l’opprimé » dans les années 1960 par l'homme de théâtre brésilien Augusto Boal, dans les favelas de São Paulo. Les comédiens improvisent puis fixent une saynète de 15 à 20 minutes sur des thèmes illustrant des situations d'oppression ou des sujets problématiques de la réalité sociale, économique, sanitaire d'une communauté. Ils vont ensuite la jouer sur les lieux de vie de la communauté à qui est destiné le message. À la fin de la scène, - dont la conclusion est en général catastrophique - le meneur de jeu propose de rejouer le tout et convie les membres du public à intervenir à des moments clé où il pense pouvoir dire ou faire quelque chose qui infléchirait le cours des événements.
Il s'agit donc à l'origine d'une technique de théâtre participative qui vise à la conscientisation et à l'information des populations opprimées d'une façon ou d'une autre. Elle s'est élargie depuis à des formes théâtrales, souvent des saynètes, qui exposent une problématique donnée en permettant aux spectateurs d'intervenir sur scène pour prendre la place d'un personnage et essayer de présenter une alternative dans le scénario contribuant de résoudre la problématique. 

Quand les théâtres-forums bousculent les acteurs et poussent les spectateurs à intervenir, à s'engager, le pari est gagné.

Un article particulièrement intéressant sur comment monter un théâtre forum dans le cadre de la Semaine : http://www.etudiantsetdeveloppement.org/ED/article.php3?id_article=584

Pour vous infomer: http://www.naje.asso.fr/article.php3?id_article=21

 Et pour vous former: http://compagnie-alterego.com/compagnie-alter-ego/theatre-forum/formation-au-theatre-forum.html

Le Théâtre de rue

Le Théâtre de rue est une forme de spectacle et de représentation théâtrale exécutée dans un espace public, généralement extérieur. En principe, les artistes jouent avec la rue, l'utilisent comme décor et incluent dans leur prestation les impulsions venant de l'extérieur. Cette forme est très utile dans le cadre de la Semaine pour aller au devant des publics non sensibilisés aux questions de solidarité internationale. Elle permet souvent d'aborder le passant de façon ludique, comique, voire burlesque ou subversive, l'interpellant sur un sujet quant à lui sérieux.

06_nice_poleeco_091115_mf0101.jpg 

Le Théâtre image

Le théâtre-image est une technique théâtrale intéressante à plusieurs titres :

1- Elle est très simple à utiliser et permet d'intervenir publiquement dans quasi tous les lieux et de réunir les passants avec un théâtre-images préparé à l'avance en 1/2 ou une journée de travail préalable par les militants et « joué » et « animé » à l'extérieur pour un public.

2- Elle ne demande aucun moyen technique.

3- Elle utilise peu d'éléments de la langue parlée.

4- Elle est très productrice.

5- Elle permet un travail immédiatement collectif.

Technique de construction d'une image :

Dans le groupe de militants, une personne va choisir les personnes du groupe dont elle a besoin et modeler - sans parler - chaque personne, pour lui donner une attitude physique et l'expression du visage suivant son émotion.

L'ensemble des personnes sculptées constitue une scène, ou une image immobile, et donc durable. Généralement, celui - ou celle - qui mène le travail demande au sculpteur de prendre sa place dans l'image : ainsi son point de vue, au sens propre du terme, est signifié en même temps que sa représentation.

Ce travail devient très vite collectif, car soit le groupe créera d'autres images en complément ou en opposition, soit il travaillera sur l'image qui vient d'être faite : chacun vient alors tour à tour modifier l'image avec l'accord de son auteur ; ensuite le premier auteur gardera ou refusera cette transformation, suivant qu'elle approfondit son propos ou qu'elle le dénature .

Je dis “son propos” car, d'évidence, c'est de la construction d'un discours qu'il s'agit.

Les images sont produites sur des mots ou des expressions qui constituent des centres d'intérêt forts pour le groupe.

Une autre qualité de l'image construite réside dans l'absence d'éléments figuratifs : nous n'avons pas de costumes de militaires ou de policiers ni d'accessoires caractérisant des professions.

Une telle image laissera à celui qui la regarde une latitude d'interprétation intéressante:

par exemple : “un homme menaçant une femme” sera lue par l'une comme une scène de ménage et par une autre comme un massacre ethno-religieux ...etc.. selon ce qui dans sa vie ou dans sa culture aura été activé par cette image.

Le théâtre- image amène ainsi les militants (et lors de la présentation publique, les « spectateurs » à s'exprimer sur ce qui en eux et pour eux est fondamental.

Le théâtre-image ne se pratique pas sans aucune parole mais la parole peut y avoir un vocabulaire restreint ; elle ne sert pas s'exprimer, mais seulement à caractériser le champ d'interprétation des images ou à donner des consignes simples.

Le théâtre -image permet de sortir de la convention des mots et donc de ce qu'ils cachent.

Le mot "DEMOCRATIE" par exemple, fait pour chacun référence à des choses très différentes, mais non exprimées ; alors que faire des images sur la démocratie peut amener à produire des images allant de la symbolique du pouvoir ... à la distribution équitable de nourriture.

Le théâtre -image donne également à chacun le sentiment de la richesse du collectif : ayant besoin du corps des autres pour construire son image, il devient à son tour matière de l'expression des autres. Et chacun perçoit très vite que c'est le croisement des représentations du groupe qui permet de cerner la question, éventuellement avec des divergences de vues.

Nous appelons cette technique :"Théâtre-image" parcequ'une personne ou un groupe, avec des corps immobiles mais vivants et expressifs, met en scène - ici et maintenant - sa propre représentation d'un quelque chose qui a à voir avec l'HUMAIN.

La présentation publique :

Le groupe de militants élabore et organise une dizaine d'images qui disent ce qu'il veut dire et pose les questions qu'il souhaite. Puis ce théâtre-images est joué dehors, sur un marché, dans une rue passante, dans une manifestation. Il est animé par un joker (animateur) qui va présenter les images et donner le cadre de lecture adéquat pour le public, interroger le public sur ce qu'il voit dans chaque image puis lui proposer de venir transformer les images présentées (soit dans le cadre d'une recherche d'alternatives à des images perçues comme négatives, soit pour compléter les images présentées, soit pour en proposer d'autres…). Ainsi une sorte de débat s'organise là entre les gens qui sont là, ceux qui ont préparé les images et ceux qui ont été regroupés autour d'elles.

Des compagnies qui ont participé à la Semaine… de possibles partenaires !

  •  Tambours battant

http://tambours.battants.free.fr/

http://www.lasemaine.org/la-semaine-pres-de-chez-vous/la-semaine-au-jour-le-jour../portraits-dacteurs-zoom-sur-des-actions/theatre 

  • Déblock manivelle

http://www.deblokmanivelle.com/ 

  • Compagnie jolie môme

http://www.cie-joliemome.org/
http://www.lasemaine.org/espace-acteurs/475/page_acteur 

  • NAJE (Nous n'Abandonnerons Jamais l'Espoir)

http://www.naje.asso.fr/

  •  Compagnie Mémoires Vives

http://cie-memoires-vives.org/

  • La Tribouille

http://latribouille.free.fr/

 

06 jeune public nov 2009.jpg 

 

Des festivals dans la Semaine utilisant le recours théâtral

 Dans le cadre de la Semaine, il existe aussi des festivals qui utilisent le théâtre. Cela peut être l’occasion de créer un partenariat avec ces acteurs et d’en savoir plus sur leurs manifestations :

  • Migrant’scènes

www.migrantscene.org

http://www.lasemaine.org/partenaires/migrantscene
 

  • Traversées africaines

http://www.traf81.com/
 

Vous avez envie de monter une animation autour d'une pièce de théâtre? Voici des idées de spectacles et leur compagnie à contacter !

Boîte à outils d'animation
Des quiz pour interpeller
Et pourquoi pas des jeux vidéos ?
Mises en scène pendant la Semaine !
Le Web documentaire
Travailler en collectif : pourquoi ? comment ?
Le film comme outil de sensibilisation
Fiche pratique : « Animations sur les retours de voyages de jeunes »
Un exemple d'outil pour le public : le livret de l'engagement
Construire et communiquer sur son programme
Concours et appels à projets
Près de chez moi
  • Imprimer
  • Envoyer a un ami
  • Partager
    • Plus