La semaine de la solidarité internationale

La Semaine de la solidarité internationale

Le monde bouge... et vous ?
Vous êtes ici : Accueil > Monter une action > Trouvez de l'inspiration > Idées d'animations sur la mondialisation

  Idées d'animations sur la mondialisation  

Si vous avez choisi un thème centré sur les problématiques de la mondialisation pour votre Semaine, voici des idées de films et de pièces de théâtre et d'expositions à présenter et à débattre !

Des films...

« La fin de la pauvreté ? »

Un film de Philippe Diaz.
Genre : Documentaire - Durée : 1H44
Année de production : 2008 (USA "The end of poverty ? ") - Sortie en France : 16 décembre 2009

Distributeur : Jean Jacques Beineix (Cargo Films) / http://www.lafindelapauvrete.com

Avec tant de richesses dans le monde, pourquoi y a-t-il encore tant de pauvreté ? Ce film engage une réflexion de fond sur les causes de la pauvreté de l’époque coloniale à aujourd’hui.
S’aventurant au-delà des réponses « populaires » sur les origines de la pauvreté, « La fin de la pauvreté ? » se demande si ses véritables causes ne viennent pas d’une orchestration des pays riches pour exploiter les plus pauvres, de l’époque coloniale à aujourd’hui. Le film retourne au début des temps modernes, au début des temps coloniaux, pour comprendre quand mais aussi pourquoi tout cela a commencé. Des experts internationaux aussi bien que des victimes nous apportent des éléments de réponse, condamnant le colonialisme, l’économie de marché, la dette du tiers-monde, l’appropriation des terres et des autres ressources naturelles, qui entre autres condamnent les pays du tiers-monde et tous ceux qui s’efforcent de survivre dans un environnement toujours plus hostile. N’est-il pas temps de se demander pourquoi aujourd’hui 25% de la population mondiale consomme plus de 85% des ressources de la planète ?
"La fin de la pauvreté ?" a été sélectionné à la Semaine Internationale de la Critique lors du festival de Cannes 2008.

"L'encerclement"

Un film de Richard Brouilette
(Québec-Canada)
Genre : Documentaire - Duree : 2H40 mn
Année de produuction : 2008 - Sortie en France : 2010

Production : Les films du passeur (Québec) / www.filmsdupasseur.com / info@filmsdupasseur.com

Ventes internationales : Andoliado Producciones (Barcelona - España) / www.andoliado.com / info@andoliado.com
À travers les réflexions et les analyses de plusieurs intellectuels de renom, ce documentaire trace un portrait de l’idéologie néolibérale et examine les différents mécanismes mis à l’oeuvre pour en imposer mondialement les diktats. (http://encerclement.info/synopsis.html)

 

 

 

Des pièces de théâtre...

"Le Grand jeu de la faim"

par la Cie Zygomatic

« Le Grand jeu de la faim » est un spectacle tragi-comique qui met en scène les grands mécanismes d’une mondialisation qui enrichit les uns et appauvrie les autres.
Dans un décor « télé cartonné », 3 acteurs vont nous interpréter une vingtaine de personnages pour nous aider à mieux comprendre la globalisation du monde. Sur ce plateau de jeu, les affameurs jouent contre les affamés. Et voici que se met en action la force de la farce pour dénoncer et pointer du doigt ! Tout y passe : une mondialisation ultralibérale, les OGM, la surproduction, les traders, l’agrobusiness, les paysans, la malbouffe, le FMI, les grèves de la faim…Tout au long du spectacle, le spectateur est interpellé : ce qu’il voit est drôle, ce qu’il entend est tragique. Mais le final laisse place à l’émotion. « Et si ça n’était pas une fatalité, s’il n’y avait plus de perdants ni de gagnants dans la vie ? Le grand jeu de la faim, il ne tient qu’à nous d’en changer la règle. »

Contacts : 05 49 65 87 12 / zygoinfo@yahoo.fr
Pour en savoir plus : http://compagniezygomatic.fr

"Les Petits contes de la richesse à l'usage des Etres Humains"

par la compagnie La Tribouille

Le rapport de Patrick Viveret a pour objet de renouveler la question de la représentation de la richesse et de réinscrire la monnaie au cœur de l'échange humain, en rassemblant les multiples tentatives françaises et étrangères, en lançant des expérimentations, en alimentant un vaste débat public.
Les perspectives s'organisent autour de l'évaluation démocratique comme outil privilégié et du développement humain durable comme finalité.
La démarche du philosophe, conseiller référendaire à la Cour des Comptes, interroge chaque citoyen sur la société à construire dès aujourd’hui, et met l’accent sur l’urgence à redonner la parole à chacun.
À partir de ce vaste chantier, nous avons fait le choix d’extraire trois idées fortes traitées en trois spectacles de forme courte, accessibles à tous, qu’on soit non-philosophe, non-économiste, non-sociologue...

Quatre petits contes sont proposés pour être adaptés en fonction des lieux et de la durée d'intervention dans le cadre de la Semaine.

"Faut pas payer!"

par la compagnie Jolie Môme

"Faut Pas Payer" raconte une crise qui plonge des travailleurs dans la pauvreté...
Elle parle du refus de la fatalité, de la désobéissance, de la solidarité. Une pièce de boulevard politique,
du théâtre populaire comme on aime !"