La semaine de la solidarité internationale

La Semaine de la solidarité internationale

Le monde bouge... et vous ?
Vous êtes ici : Accueil > Monter une action > Trouvez de l'inspiration > Idées en vrac

  Idées en vrac  

Idées en vrac

Voici une série d'exemples d'animations issus des éditions précédentes de la Semaine. A piocher, adapter, s'inspirer, à inventer !
Marchés solidaires, jeux, villages associatifs, journée à thèmes, concerts, ateliers, conférences, documentaires, repas équitables, débats, théâtres, spectacles, interpellations multiformes, actions de sensibilisation, animations de rues, expos…

Des animations participatives

Inviter des partenaires de pays du Sud ou de l'Est à témoigner et intrevenir sur des animations, sur place ou via des visioconférences, est une vraie richesse. Des tournées peuvent être organisées entre plusieurs pôles d'animations de la Semaine.

Un concours de nouvelles solidaires dans un collège de Digne-les-Bains, avec lecture des nouvelles lauréates par de jeunes comédiens à la médiathèque.

Un groupe déambulant dans Bordeaux durant toute la Semaine pour communiquer sur la solidarité internationale auprès des citoyens, annoncer le programme des animations et recueillir des témoignages de passants.

Une discussion entre ATD Quart-Monde, le Conseil des Seniors et le Conseil Municipal d’Enfants d’Ermont autour de l’exposition « Sourires du monde ».

Une exposition sur l’assainissement de l’eau et son impact sur l’environnement dans les laveries automatiques de Chambéry.

Des chroniques radiophoniques donnant la parole à des acteurs du développement sur plusieurs radios locales alsaciennes, ou un débat contradictoire télévisé sur une TV locale à Tours.

L’écriture et la représentation par des lycéens de Salon-en-Provence de saynètes de théâtre-forum sur le thème des idées reçues dans les relations Nord-Sud.

Un concours artistique sur le thème des droits de l’homme, et la création par les lycéens d’un spot multimédia de présentation de la Semaine, passé en boucle à la cafétéria du lycée, à Bergerac.

Une rencontre de femmes étrangères participant à des cours d’alphabétisation avec des actrices haïtiennes en tournée sur la région.

Dans un collège de Thonon, une journée complète banalisée avec rallye solidaire en plein air et l’implication des parents dans l’animation de la journée.

Un jeu de rôle à Angers mettant le participant en situation d’entrer dans un centre de santé au Mali.

Le projet du lycée horticole de St-Ismier (38) avce le collectif du Grésivaudan a permis à des lycéens d'interviewer des associations. Ils ont ensuite animé des ateliers lors d'une journée banalisée pour sensibiliser les autres élèves. Le tout a aboutit à une émission en direct à la radio locale où les jeunes ont pu raconter cette experience.

Dans le Val d'Oise, la Semaine a été l'occasion pour des jeunes de Cergy-Pontoise de co-écrire une pièce de théâtre grâce à une association d'écrivains sur le thème "Où es-tu mon pays". Sa représentation a été suivie d'un débat sur la question des migrations et du métissage culture.

 Et visuelles...

Un « freeze » dans la galerie commerciale de Sénart : la fanfare s’arrête, des dizaines de passants se figent sur place quelques minutes, les autres sont interloqués, questionnés, un stand leur présente la Semaine. Les animations feront le reste…

Des cercles du silence, un mode d’interpellation du public à contre-courant, mais avec une forte charge symbolique, à Montpellier, Digne-les-Bains, Salon-de-Provence.

La plantation d’un olivier dans un parc de la ville de Rezé, pour une paix juste et durable en Palestine.

Un vidéomaton à Vendôme dans laquelle les passants expriment leurs points de vue sur la solidarité.

Une animation à Rennes avec liaison internet en direct avec le forum social de Niamey.

La Communauté d'agglomération de Cergy-Pontoise (95) coordonne la Semaine en travaillant en lien avec les communes pour mobiliser et accompagner les associations. Elle a produit dans ce cadre des panneaux-sucettes et proposé des formations aux acteurs locaux.

La Ville de Lille a publié un "livret de l'engagement du citoyen solidaire" et a diffusé des clips dans le métro.

Un Livret de l'engagement citoyen a aussi été crée  par le collectif de Tarbes puis diffusé dans une dizaine d'autres villes de France. Voir aussi ici.

Le collectif de Creil a choisi un arbre à idées lors d'un atelier d'art pour animer le Salon du Livre. Les visiteurs y ont accroché leurs messages sur la solidarité internationale.

Le projet du collège d'Hagondange (57) est multifacettes avec une exposition sur les enfants soldats, un arbre à palabres aux message srédigés en plusieurs langues et la présentation d'un journal réalisé avec un collège au Sénégal.

Sur des lieux de vie...

… sous une yourte mongole en pleine place publique - comme ici à Vesoul, dans des stades, des musées ou des galeries d’art, des lieux de cultes, médiathèques, crèches, théâtres, universités, écoles, prisons, hôpitaux, cafés, foyers de travailleurs, centres de doc., de loisirs, librairies, friches culturelles, salons, galeries marchandes, parcs, offices de tourisme, mairies, gares…

La ludothèque, le lieu idéla pour faire découvrir les jeux du monde et jeux coopératifs comme l'a fait l'Union locale des MJC des Pays Hauts à Homécourt.

Les enfants de maternelle à Argentat se sont rendus dans une Maison de retraite pour écouter les anciens raconter l'école de "quand ils étaient petits".

Des partenariat inattendus...

Avec des usines de traitement des eaux usées à Pont-l’Abbé ou à Saint-Vrain, sur les questions universelles d’accès à l’eau potable.

Avec Air France Industries et des associations de solidarité internationale, pour l’organisation de rencontres et d’animations par le Centre de Formation des Apprentis des métiers de l’aérien.

Avec 3 laboratoires CNRS pour des animations interdisciplinaires et ateliers d’écritures sur les migrations à Fontenay-sous-Bois.

Dès l’IUFM: En 2009, Solidarité Laïque (membre du Comité de pilotage national de la Semaine) a organisé une journée d’échanges entre futurs, nouveaux enseignants et formateurs de France et d’Afrique de l’Ouest. L’objectif était d’échanger sur les enjeux de l’Education au Développement et d’une pédagogie solidaire et internationale dès la formation des maîtres. Cette rencontre s’inscrivait dans le cadre du dispositif PESI (Partenariat Éducatif de Solidarité Internationale), qui soutient, dans une logique professionnalisante, des projets de coopération éducative entre jeunes enseignants partout dans le monde.

Les Centres Communaux d'Action Sociale (CCAS) s’engagent aussi dans la Semaine. Par exemple celui d’Eaubonne (95) avec l’organisation d’une conférence animée par l’OIT, d’une exposition et d’une projection de film, sur le thème « pouvons-nous accepter le travail des enfants ? ». Également celui d’Amiens qui a pris part au Festival International du Film d’Amiens inscrit dans le cadre de la Semaine en permettant à un public défavorisé d’y participer.

Avec un philosophe et un pianiste de musique classiques célèbres, à la Ferté-Macé, pour toucher un public différent.

Avec des restaurants d’entreprises et de lycées, à Meylan, où des clowns ont animé une zone industrielle.

Des élus du Comité d'Entreprise ont été initiés au commerce équitable grâce à une association de comités d'entreprises du Rhône.

Le Conseil général de l’Essonne (91), en plus de dédier son Centre de ressources de la solidarité internationale (CRESI) à l’accompagnement des organisateurs d’actions, organise aussi ses propres animations. Une de ses cibles : les agents départementaux. Grâce à des expositions dans le hall d’accueil du CG, des animations dans le restaurant administratif ou des invitations ciblées à une pièce de théâtre interculturelle, la Semaine est pour le CRESI l’occasion de faire connaître sa raison d’être et ses activités aux autres services du CG, et de sensibiliser les collègues aux enjeux de la coopération décentralisée pour les citoyens. C’est attesté : d’année en année, le regard des employés du CG sur la solidarité internationale a vraiment changé !

Avec des professionnels de la santé et du travail de différents pays : syndicalistes français ou étrangers, représentante chinoise d’associations de défense de travailleurs, spécialiste d’ergonome, pharmacien officinal ou psychomotricien… ...

De nouveaux outils...

Une banderole personnalisée par les passants lors d’une action d’ouverture de la Semaine près du marché, puis déployée au-dessus des marches du Palais de Nice.

La Semaine s’invite à la table de restaurants avec des sets de table ou des chevalets présentant l’événement, le programme, voire le test « quel citoyen solidaire êtes-vous ? »… une initiative des acteurs de Grenoble, le Puy-en-Velay, Dourdan ou Arradon…

Le quai du métro, un lieu d’attente opportun pour attirer l’attention des voyageurs : la ville de Lille a produit pour cela un clip vidéo très rythmé diffusé dans toutes les stations. Des messages vocaux enregistrés par des Lillois de tous horizons ont aussi été diffusés dans leurs langues d’origine.

La création d’un CD de chansons solidaires par une école primaire de Saint-Jean-de-Maurienne avec des artistes locaux, et d’un grand « arbre à messages » construit par une entreprise locale.

Réalisation d’un micro-trottoir sur la crise alimentaire par des jeunes, présenté lors d’une après-midi intergénérationnelle.

Des associations mettent en situation le public pour leur exposer certains enjeux internationaux. Pour cela, elles font appel à des outils originaux: jeux de rôle, mallettes thématiques, théâtre-forum...

Commentaires

Ajouter un commentaire à cette page
(Requis)
(Requis)
(Requis)
(Requis)
(Requis) Champs obligatoires

A vous de jouer !

Vous avez des idées d'animations originales pour sensibiliser le grand public à une thématique de solidarité internationale ? Alors complétez cette page par vos commentaires...
Posté par Fricaudet Magali le 18/08/2010 09:48